Je suis juste.

9 Oct

Je vais bien ne t’en fais pas, je suis juste un peu fatiguée parfois.

Je vais bien ne t’en fais pas, quand ma voix porte un peu trop, en fait c’est juste ma détresse qui parle à ma place.

Je vais bien ne t’en fais pas, je suis juste une maman un peu dépassée qui fait ce qu’elle peut pour porter tout le monde.

Il ne faut pas m’en vouloir, il faut juste m’écouter et desfois oui, je n’ai pas la force de parler calmement car j’ai un trop pleins de tout.

Je vais bien ne t’en fais pas. J’aimerai partir loin de temps en temps, m’échapper dans un endroit clos et crier une bonne fois pour toute.

Je suis juste une maman, qui amène souvent ses enfants en jogging/pyjama à l’école car j’ai préféré dormir 5 minutes de plus. J’ai juste un peu de lait séché sur mon tee-shirt car mon fils a bavé sur moi en me faisant un câlin. Et ça, c’est juste un peu de pâte à pain dans les cheveux, car j’ai mal lavé mes mains après l’avoir préparé.  J’ai claqué la porte de la chambre de mon fils car il ne voulait pas m’écouter. Et j’ai honte.

Je suis juste une maman, qui craque parfois. Et qui culpabilise ensuite, essuyant quelques larmes de tristesses d’avoir l’impression de sortir de son propre corps.

Je vais bien ne t’en fais pas, j’ai juste l’impression d’être la seule maman à ressentir cela tant sur la toile et partout ailleurs,  on nous colle vite des étiquettes.  J’ai l’impression que personne ne crie, que personne ne s’énerve que tout le monde dialogue. Moi desfois je n’y arrive pas et je m’en veux, car on a l’ impression que c’est plus facile chez les autres.

Je suis fatiguée parfois de ce que je peux lire sur la toile, les débats à profusion. Les non-allaitantes, les allaitantes, celles qui laissent pleurer, celles qui ne le font pas. Celle qui cuisinent, et celles qui donnent des boîtes. Je suis un peu usée parfois, tant les débats sont houleux et les mères vite jugées, alors que personne ne les connaît ces mères, personnes ne sait dans quel état de nerfs elles sont parfois, et combien elles aimerait du réconfort et non du jugement. Elles aimeraient juste qu’on les déculpabilise un peu, qu’on les écoutes. Qu’on les aide.

Je suis juste une maman, qui essaie de faire au mieux mais qui crie souvent quand le fil commence à se tendre trop.

Je vais bien ne t’en fais pas. J’ai juste besoin d’écrire pour me soulager. Car le fil est un peu tendu, et je n’ai pas envie qu’il cède.



Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réponses à “Je suis juste.”